Jardin et extérieur

Le bidim ou géotextile pour réussir vos travaux

Très utilisé dans le domaine du bâtiment, du jardinage, de l’agriculture ou du génie civil. Disponible sous forme de rouleaux avec notamment des longueurs variables (10m, 25m ou 50m) et une largeur d’un à 2 mètres, ce type de matériau a la particularité de ne pas se déchirer. En effet, pour le découper, vous devez vous munir d’une paire de ciseaux robuste. Ainsi, comme il est indéchirable, il pourra résister aux dégâts pouvant être occasionnés par les cailloux et les pierres sur la membrane EPDM. Il est souvent utilisé pour la séparation de différents matériaux. Dans cet article, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le bidim.

Quand et comment utiliser le bidim ?

Pour vos travaux de jardinage, le bidim permet d’éviter que les plantes aux racines invasives ne se propagent. C’est par exemple le cas du bambou. Avant de planter le pied de votre bambou, vous n’aurez qu’à plaquer du feutre géotextile sur le fond du trou creusé et l’ensemble des parois. L’objectif est de contenir les racines de la plante telle une barrière anti-rhizomes. Ce sera aussi un excellent moyen d’éviter que diverses mauvaises herbes ne viennent pas pousser autour de votre plante. Pour cela, vous devez placer le Bidim directement sous le gravier.  Ce type de matériel est aussi très efficace pour assurer la protection de votre bâche bassin. Une fois que vous aurez enlevé les cailloux et les racines dans votre trou, placez directement votre géotextile sur une petite couche de sable de manière à ce que votre bâche soit bien à l’abri des fuites.

Le bidim est aussi apprécié pour le fait qu’il est perméable aux fluides. Il est donc utilisé dans le cadre de la création d’un réseau de drainage. En effet, au cours des travaux de terrassement et de construction, il est directement mis en contact avec le sol. Ainsi, il se charge de drainer et de transporter les eaux souterraines. Il permet aussi de séparer des sols ou matériaux de remblais, mais aussi de protéger, de filtrer et de renforcer le sol.

Quels sont les différents types de géotextile ?

Dans le commerce, vous avez le choix parmi différents types de bidim :

  • Le géotextile tissé se caractérise par des fils. Il est surtout recommandé pour renforcer un ouvrage.
  • Le géotextile non tissé est fabriqué à base de fibres. Il se différencie des autres types de géotextiles grâce à sa résistance et à ses capacités de filtrage.
  • Le géotextile biodégradable est en revanche adapté aux travaux de jardinage tel que la réalisation d’un talus par exemple.

Les critères de choix d’un bidim

Le choix d’un bidim doit se faire selon la qualité du sol et du type d’ouvrage prévu. Il convient de se focaliser sur la résistance et le poinçonnement de celui-ci. Exprimée en kilo Nexton ou en Newton, cette résistance est importante au fur et à mesure ou cette valeur est élevée. Si vous avez prévu d’entreprendre des travaux sur un sol agressif, pensez à vérifier aussi la valeur de perforation dynamique du bidim. Celle-ci est exprimée en millimètres et doit être aussi proche de zéro. Enfin, les propriétés hydrauliques du géotextile doivent être prises en compte.