Travaux de rénovation

Personne à mobilité réduite : quel type de logement adapté ?

Le quotidien des personnes à mobilité réduite peut se révéler plus difficile que celui d’un individu normal. Pour cette raison, il est de mise de faciliter leur vie en leur offrant un meilleur environnement de vie. Les travaux d’aménagement dans un logement sont donc obligatoires.

Aménager une salle de bain adaptée

La salle de bain est sans doute une des pièces les plus dangereuses pour les personnes à mobilité réduite. Non seulement, en raison de l’humidité, mais aussi des matériaux qu’on y utilise. Pour faciliter l’usage des douches et des salles de bain, plusieurs choses sont à revoir. Au niveau des ouvertures, par exemple, les douches habituelles sont inaccessibles aux PMR. Pour cette raison, il est nécessaire de les élargir. Aussi, tous les accessoires doivent être faciles d’accès comme le pommeau de douche ou le receveur. Quant à la zone de bain, le confort doit être au rendez-vous surtout pour les seniors.

Le fait d’aménager la salle de bain permet aux personnes à mobilité réduite de conserver le maximum d’intimité. C’est aussi le cas des toilettes qui doivent être dotées de barres d’appui. Il faut savoir qu’il existe des normes d’installation pour ce genre d’aménagement. Pour être sûr d’en profiter, l’idéal est de faire appel à une société d’aménagement sanitaire aux normes PMR. D’ailleurs, la douche italienne est parfaite pour ce type d’aménagement. En plus d’être pratique et ergonomique, elle offre aussi une meilleure accessibilité. Ce ne sont pas seulement les handicapés qui peuvent tirer profit de cet aménagement. Les personnes âgées le peuvent également.

Autres manières de faciliter le quotidien des PMR

Aménager le logement d’une personne à mobilité réduite peut se faire de différentes manières. Au niveau des accès, par exemple, des travaux doivent être réalisés pour simplifier leur déplacement. L’usage d’escalier n’est pas un choix très judicieux. Effectivement, cela présente des risques élevés de chutes. Pour une maison déjà dotée d’un escalier intérieur, il est judicieux de recourir à des équipements pratiques et sécuritaires comme le monte-escalier ou encore l’ascenseur d’intérieur. Le choix dépend souvent du budget de chacun, mais également du type de handicap de la personne. Les ouvertures doivent également être adaptées. Surtout au niveau des dimensions qui doivent faciliter la manœuvre de la personne. C’est aussi le cas de la hauteur des serrures et des verrous.

Pour que l’individu puisse employer correctement son espace, chaque élément doit être en accord avec sa situation. C’est le cas notamment des différents mobiliers qui composent la maison. Que ce soit dans la cuisine ou dans la chambre à coucher. La hauteur du lit, par exemple, doit être choisie de manière à en simplifier l’accès. Surtout pour les individus utilisant un fauteuil roulant. Dans la cuisine, d’importants changements sont également à réaliser. Il est nécessaire de rendre plus accessible le plan de travail de manière à ce que l’individu puisse préparer ses repas tout seul. En tout cas, le but de ce genre d’aménagement n’est pas seulement de protéger les PMR, mais aussi d’offrir plus d’autonomie.